RÉPÉTER, CRÉER

I. Modernité industrielle et répétition

La mécanisation de la production

Au début du XXe siècle apparait ce que l'on appelle la "modernité industrielle". La répétition devient un enjeu majeur : on peut penser aux premières voitures produites en série par Henry Ford. Le travail à la chaîne entraine la répétition des gestes dans un souci d'efficacité. Une oeuvre qui témoigne de l'importance prise par la répétition dans la production est le film de 1936 de Charlie Chaplin, Les temps modernes. Dans cette comédie critique, Charlot se retrouve littéralement avalé par la mécanisation. 

II. La répétition dans l'art de la première moitié du XXe siècle

Matisse et Rodin

Henri Matisse est un artiste majeur du XXe siècle. Il a beaucoup travaillé par paires, séries ou variations.   

Auguste Rodin (1840-1917) a souvent utilisé des moulages identiques d'une sculpture à l'autre ou au sein d'une même sculpture.

Auguste Rodin, Petite Faunesse, 1882

Auguste Rodin, Petite Faunesse dans une coupe de métal, vers 1910

Auguste Rodin, Trois Faunesses, 1886

II. La répétition dans l'art de la seconde moitié du XXe siècle

Dans les années 60, la répétition devient une composante majeure de la création artistique. La production et la consommation massive d’objets identiques rendent la répétition partout présente dans nos vies quotidiennes. Beaucoup d’oeuvres de l’époque traduisent cela.

 

Le film de Jacques Tati, Playtime (1967) montre un quotidien miné par la répétition de scènes, de gestes, de sons jusqu'à l'absurde. 

Certains artistes décident de faire de la répétition un principe de production. Andy Warhol utilise la même image pour une multiplicité d’oeuvres ou la répète au sein d’une même production. 

Andy Warhol, Ten Lizes, 1963

L'artiste Arman, issu d'un mouvement artistique intitulé Nouveau Réalisme réalise pour sa part des Accumulations. Il précise dans les interviews qu'il donne que c'est un procédé de travail en corrélation avec les méthodes actuelles : travail à la chaîne et mise au rebut en série.   Armand, La vie à pleines dents, 1960, Les Chiffons de la Châtre - Corsets roses, 1960/ Miaudulation de la fritance, 1962/ Fargot de clarinettes, 1976. 

Arman, Miaudulation de la fritance, 1962

Arman, La vie à pleine dents, 1960

Arman, Les Chiffons de la Châtre - Corsets roses, 1960

RÉPÉTER, CRÉER

Au début du XXe siècle apparait ce que l'on appelle la "modernité industrielle". La répétition devient un enjeu majeur : on peut penser aux premières voitures produites en série par Henry Ford. Le travail à la chaîne entraine la répétition des gestes dans un souci d'efficacité. Une oeuvre qui témoigne de l'importance prise par la répétition dans la production est le film de 1936 de Charlie Chaplin, Les temps modernes. Dans cette comédie critique, Charlot se retrouve littéralement avalé par la mécanisation. 

II. La répétition dans l'art de la première moitié du XXe siècle

Matisse et Rodin

Henri Matisse est un artiste majeur du XXe siècle. Il a beaucoup travaillé par paires, séries ou variations.   

Auguste Rodin (1840-1917) a souvent utilisé des moulages identiques d'une sculpture à l'autre ou au sein d'une même sculpture.

Auguste Rodin, Petite Faunesse, 1882

Auguste Rodin, Petite Faunesse dans une coupe de métal, vers 1910

Auguste Rodin, Trois Faunesses, 1886

II. La répétition dans l'art de la seconde moitié du XXe siècle

Dans les années 60, la répétition devient une composante majeure de la création artistique. La production et la consommation massive d’objets identiques rendent la répétition partout présente dans nos vies quotidiennes. Beaucoup d’oeuvres de l’époque traduisent cela.

 

Le film de Jacques Tati, Playtime (1967) montre un quotidien miné par la répétition de scènes, de gestes, de sons jusqu'à l'absurde. 

Certains artistes décident de faire de la répétition un principe de production. Andy Warhol utilise la même image pour une multiplicité d’oeuvres ou la répète au sein d’une même production. 

Andy Warhol, Ten Lizes, 1963

L'artiste Arman, issu d'un mouvement artistique intitulé Nouveau Réalisme réalise pour sa part des Accumulations. Il précise dans les interviews qu'il donne que c'est un procédé de travail en corrélation avec les méthodes actuelles : travail à la chaîne et mise au rebut en série.   Armand, La vie à pleines dents, 1960, Les Chiffons de la Châtre - Corsets roses, 1960/ Miaudulation de la fritance, 1962/ Fargot de clarinettes, 1976. 

Arman, Miaudulation de la fritance, 1962

Arman, La vie à pleine dents, 1960

Arman, Les Chiffons de la Châtre - Corsets roses, 1960

Répéter, créer

Répéter, créer

Répéter, créer

Les références :

I. Modernité industrielle et répétition

La mécanisation de la production

Au début du XXe siècle apparait ce que l'on appelle la "modernité industrielle". La répétition devient un enjeu majeur : on peut penser aux premières voitures produites en série par Henry Ford. Le travail à la chaîne entraine la répétition des gestes dans un souci d'efficacité. Une oeuvre qui témoigne de l'importance prise par la répétition dans la production est le film de 1936 de Charlie Chaplin, Les temps modernes. Dans cette comédie critique, Charlot se retrouve littéralement avalé par la mécanisation. 

II. La répétition dans l'art de la première moitié du XXe siècle

Matisse et Rodin

Henri Matisse est un artiste majeur du XXe siècle. Il a beaucoup travaillé par paires, séries ou variations.   

Henri Matisse, Intérieur, bocal de poissons rouges, 1914

Henri Matisse, Poissons rouges et palette, 1914

Henri Matisse, Poissons rouges, 1912

Henri Matisse, Poissons rouges et sculptures, 1912

Henri Matisse, Studio, quai Saint-Michel, 1916

Henri Matisse, Le peintre dans son atelier, ​1917

Auguste Rodin (1840-1917) a souvent utilisé des moulages identiques d'une sculpture à l'autre ou au sein d'une même sculpture.

Auguste Rodin, Petite Faunesse, 1882

Auguste Rodin, Petite Faunesse dans une coupe de métal, vers 1910

Auguste Rodin, Trois Faunesses, 1886

III. La répétition dans l'art de la seconde moitié du XXe siècle

Dans les années 60, la répétition devient une composante majeure de la création artistique. La production et la consommation massive d’objets identiques rendent la répétition partout présente dans nos vies quotidiennes. Beaucoup d’oeuvres de l’époque traduisent cela.

 

Le film de Jacques Tati, Playtime (1967) montre un quotidien miné par la répétition de scènes, de gestes, de sons jusqu'à l'absurde. 

Certains artistes décident de faire de la répétition un principe de production. Andy Warhol utilise la même image pour une multiplicité d’oeuvres ou la répète au sein d’une même production. 

Andy Warhol, Ten Lizes, 1963

L'artiste Arman, issu d'un mouvement artistique intitulé Nouveau Réalisme réalise pour sa part des Accumulations. Il précise dans les interviews qu'il donne que c'est un procédé de travail en corrélation avec les méthodes actuelles : travail à la chaîne et mise au rebut en série.   

Arman, La vie à pleine dents, 1960

Arman, Miaudulation de la fritance, 1962

Arman, Les Chiffons de la Châtre - Corsets roses, 1960

Arman, Fagot de clarinettes, 1976

Donald Judd ou encore Agnes Martin, deux artistes Minimalistes ont eux opté pour la pure répétition d'une chose après l'autre. Il n'y a plus de composition : l'art n'est plus pensé comme un moyen d'expression mais comme un mode de production. L'artiste reproduit des gestes répétitifs comme l'ouvrier à l'usine.   

Donald Judd, Stack (pile), 1972

Agnes Martin, Untitled, 2002

Dès 1966, l'artiste Claude Viallat décide de ne travailler qu’avec une seule forme. Cette forme sera alors employée dans une organisation répétitive.

Claude Viallat, Répétitions, 1968

Claude Viallat, Blanche et bleue, 1967

Niele Toroni réduit sa pratique artistique à la répétition d’empreintes de pinceau disposées en quinconce à 30 cm d’intervalle les unes des autres. 

Niele Toroni, Empreintes de pinceau n°50 répétées à intervalles réguliers de 30 cm, 1967

La répétition peut parfois sembler interminable, sans but. C'est le cas dans le film Anemic Cinema de Marcel Duchamp (1925). On peut observer une spirale qui enfle et se rétracte. 

Dans le film de Richard Serra, Hand Catching Lead (1971) on est face à un geste répété, celui d'attraper un objet qui tombe parfois avec succès et parfois non. 

 

L'artiste Bruce Nauman a réalisé une vidéo montrant le balancement d'avant en arrière de son corps dans un angle. On est ici loin du travail à la chaîne : la répétition devient non-productive et nous place dans un processus sans issues, sans signification.  

Bruce Nauman, Boucing in the Corner 1 and 2 (Upside Down), 1968-1969

Roman Opalka a quant à lui choisi d'inscrire sur une toile peinte en noir les chiffres de 1 jusqu'à l'infini à la peinture blanche (son oeuvre s'est terminée à sa mort). Il répète tous les jours ce même processus en opérant quelques variations (il rajoute une teinte de blanc dans le noir du fond de sa toile ce qui le mène à un moment à écrire en blanc sur une toile devenue blanche). C'est le passage du temps, sa dimension répétitive ainsi saisi qui fait oeuvre.

Roman Opalka, Détails, à partir de 1965

Source : Mooc L'art moderne et contemporain en 4 temps (Solerni culture, disponible gratuitement).

Questions :

Répondre sur une feuille. Ne pas oublier d'indiquer le nom, le prénom et la classe.

Compétences évaluées : 

. Expérimenter, produire, créer. S'approprier des questions artistiques en prenant appui sur une pratique artistique et réflexive. (Arts 1.2)

. Ecrire. Etre capable de donner des réponses écrites développées et argumentées à des questions de compréhension et d'analyse d'un texte et/ou d'une image. (D1.1 4.1)

. Rechercher et traiter de l'information et s'initier aux langages des médias. Rechercher des informations dans différents médias (presse écrite, audiovisuelle, web) et ressources documentaires. (D2 3.1)

1. Pourquoi est-il question de répétition dans le film de Charlie Chaplin, Les Temps modernes ? Que veut nous dire le réalisateur dans ce film ? 

2. A votre avis, pour quelle raison Matisse répète-t-il ses sujets ? Que cherche-t-il à faire ? 

3. Que voit-on dans l'extrait du film de Jacques Tati ? Qu'est-ce que le réalisateur cherche à nous faire voir ? 

4. Comment s'opère la répétition dans le travail d'Andy Warhol ? 

5. Qu'est-ce que le Nouveau Réalisme ? (faire des recherches sur internet si nécessaire et l'expliquer en quelques phrases).

6. Recherchez sur internet en quoi consiste le travail de Daniel Buren. Pourquoi est-il proche de celui de Niele Toroni ? 

7. Que voit-on dans le film de Richard Serra ? Qu'est-ce qui intéresse l'artiste plus que de montrer la main qui attrape l'objet ? 

8. Qu'est-ce que Roman Opalka cherche à représenter dans son travail ? Comment appelle-t-il ses toiles ? 

©2018 by arts2demain. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now